banniere

Les Petites Dalles

Aperçu

Le village des Petites Dalles est certainement le meilleur spot de vagues de la côte d’albâtre. C’est aussi un spot étroit et exigeant. On peut y faire d’excellentes sorties quand toutes les conditions sont réunies mais aussi de sacrées galères quand c’est un peu trop gros ou pas l’heure de naviguer.
De plus, ce petit hameau pris entre 2 falaises est assez mignon (ce qui ne gâche rien quand on pense à l’ignoble Antifer).

Orientations idéales: Nord-Est

Avantages

Inconvénients

Condition: Nord-Est

Par nord-est, on navigue dans les vagues ou en freeride.
La particularité de ce spot sur la côte d’albâtre est d’avoir un haut fond qui se découvre à marée basse. Il se situe à environ 300 mètres de la plage de galets. Il y a toujours un passage sous le vent de ce « reef ».
Les conditions idéales sont juste avant que les cailloux apparaissent. On a ainsi les vagues qui déferlent sans shore break. Dans le sens saut, on prend 200 mètres d’élan pour envoyer des sauts sur des pics bien raides. Dans le sens surf, on tape des rollers sans soucis d’une sortie sur les galet ou dans le shore break. Je dirais que le meilleur moment est à la marée descendante entre 3h et 2h avant la basse mer. Le courant allant dans le même sens que le vent, le plan d’eau est plus lisse.
Il y a un revers à ces caractéristiques, la zone de déferlement sur le haut fond est assez limitée en largeur (200 à 300 mètres avec 100 mètres idéaux) et comme ce spot a une bonne réputation il est souvent encombré. Quand on a un niveau très moyen comme moi, il est difficile de s’imposer et prendre sa vague. Je vous engage à lire attentivement le paragraphe sécurité car ce spot est dangereux.
Comme souvent en manche le vent de Nord-Est est renforcé par un thermique à partir de mai. J’ai constaté plusieurs fois qu’il marchait très bien quand la marée est basse en fin d’après midi et que le vent est annoncé Nord-Nord-Est.. Dans ce cas, j’ai l’impression qu’il est plus tardif qu’au Havre en fonctionnant de 15 heures à 19 heures. En tout cas c’est ce que j’ai eu à chaque fois dans ces conditions.

Condition: Sud-Ouest

Il parait que ce spot fonctionne bien aussi en sud-ouest. Ne l’ayant pas testé je ne peux pas en dire plus.

Accès

Position GPS: 49.825N 0.524E
Prendre l'autoroute A13 jusqu'à la sortie qui indique le pont de Brotonne, Fecamp, Yvetot. C'est quelques minutes après avoir passer Rouen. Passer le pont de Brotonne,vers Fauville en Caux puis Ourville, Gerponville, Theuville les maillots et Sassetot le Mauconduit et enfin Les Petites Dalles

Parking **

Il y a un accès à une dalle en béton juste en face de la mise à l’eau, avec une quinzaine de places. C’est plein si vous n’arrivez pas avant l’heure de naviguer.

parking en bas du chemin

Dans ce cas on se gare sur la place principale face au parapet. Ce n’est pas très grand non plus mais j’ai toujours réussi à me garer. Il faut juste faire 50 mètres de plus pour atteindre la plage de galets.

Gréer ***

S’il n’y a pas de pace entre les voitures, on descend le matos sur les galets pour gréer tranquillement car la plage est bien déventée.

Mise à l'eau **

La mise à l’eau ne pose pas trop de problème dès que l’on n’est à plus de 2 heures de la marée haute. Sinon comme la plage est très pentue, le shore break est dévastateur. La sortie est d’ailleurs plus problématique que la mise à l’eau où l’on peut partir dans le ressac et jeter son matériel de l’autre coté. Au retour on arrive complètement déventé et il faut calculer son coup pour se poser derrière une vague. On peut être à 5 mètres du bord et ne pas avoir pied. Donc il faut sauter de la planche au moment ou elle va toucher et sortir avant l’arrivée de la vague suivante. Les planches en sandwich n’aiment pas trop se faire rouler dans les galets et c’est à ce moment qu’on regrette sa Tiga 257 en duratène.
Quand le banc de caillou se découvre on a une sorte de lagon très plat pour partir et la mise à l’eau ne pose plus de problèmes. Pour rentrer, il faut passer à fond à raz sous le vent des caillou pour mourir doucement sur un bon bord de près.

dévente au bord à marée haute

Sécurité **

Ce spot est assez dangereux, il faut connaître ses limites avant de s’y aventurer.
Tout d’abord, il y a beaucoup de monde pour le faible espace de navigation, donc regardez dans le rétro et gaffe sous le vent en sautant.
Le courant lié à la marée est très important, et à la descendante il vous emmène dans une zone rocheuse vraiment peu accueillante. Le meilleur moment de navigation est pendant les vives eaux avec le courant et le vent dans le même sens. En conséquence, il ne faut pas avoir de problèmes pour caper et avoir assez d’aileron et de toile pour planer et remonter au vent. Attention toutefois à l’appréciation du vent qui est rendue difficile par la plage déventée. Je le répète à marée haute le shore break est méchant. Ca m’a coûté le nez de ma planche une fois où je suis parti trop tôt. J’ai voulu faire le malin en pensant naviguer sans sortir avant que la marée baisse, mais le vent ayant énormément forci j’ai été obligé de rentrer et j’ai raté mon atterrissage. Ca fait bien rire les locaux de voir régulièrement un parigo se crasher sur les galets.
Mes conseils pour les planchistes moyens comme moi qui veulent profiter de ce spot qui reste un régal quand tout se passe bien :

rochers sous le vent
accueil - Copyright w-idf.fr 2006 - contact